Ville Agile

Soutenir les collectivités dans l’expérimentation du concept d’intelligence collective citoyenne via les outils numériques et ainsi contribuer à répondre aux grands enjeux de « la ville intelligente ».

Contexte

Prendre en compte et intégrer la participation de celles et ceux qui font la ville, qui vivent dans la ville est un bon moyen d’obtenir d’une part l’adhésion à l’action publique mais surtout, d’autre part, de proposer des services beaucoup plus adaptés à la réalité du terrain et donc des utilisateurs.

En s’appuyant sur l’intelligence collective citoyenne, la collectivité dispose d’une nouvelle ressource supplémentaire non négligeable à l’heure des optimisations budgétaires et de nouvelles capacités à appréhender ses projets et problématiques sous une autre vision.

Objectifs

  • Proposer des clés méthodologiques aux collectivités afin de favoriser et d’utiliser l’intelligence collective citoyenne dans la gestion de la ville
  • Faire monter en compétences sur les usages numériques les acteurs du territoire (citoyens, élus, agents) et favoriser l’appropriation de ces nouveaux usages
  • Rendre plus visible l’action publique

Actions

L’antic va mettre au service de son territoire et des communes qui le composent son expertise en matière de montage de projets d’expérimentations. Elle sait mettre en mouvement différentes typologies d’acteurs (privés, publics et citoyens), afin de faire émerger des projets ou des besoins, et de répondre à des problématiques concrètes.

La volonté de l’antic est d’utiliser l’intelligence collective des citoyens pour travailler sur des projets existants ou les problématiques réelles des collectivités et les impliquer dans la gestion de la ville.

Après un travail d’information et de sensibilisation, de diagnostic des besoins, l’idée est de tester dans un cadre défini des solutions innovantes répondant aux besoins exprimés et de mesurer l’impact de cette expérimentation.

Dans son programme « Ville agile », l’antic va proposer des clés méthodologiques aux collectivités afin de favoriser et utiliser l’intelligence collective citoyenne dans la gestion de la ville, faire monter en compétences sur les usages numériques, les acteurs du territoire (citoyens, élus, agents) et favoriser leur appropriation.