Les ICC doivent se digitaliser rapidement

Publié le mardi 5 avril 2016 - Industries Culturelles & Créatives

Les industries culturelles doivent se transformer plus vite que leurs clients se digitalisent

Le cabinet de conseil Kurt Salmon a réalisé une étude internationale pour le forum d’Avignon, un think tank qui regroupe les industries culturelles. Le développement de la consommation numérique des œuvres s’accompagne d’un consentement pour payer ces mêmes œuvres, estiment les consultants. Les publics « e-consomment davantage d’offres culturelles et sont prêts à y allouer plus de budget, à l’instar des 17% de Français qui comptent souscrire, à l’avenir, à une plate-forme de lecture par abonnement. »

A titre de comparaison, seuls 9% des Français ont souscrit à une offre de vidéo à la demande payante. C’est beaucoup moins qu’aux Etats-Unis, où la proportion atteint 60%, qu’au Royaume-Uni ou en Allemagne (respectivement 23 et 19%). Ce qui laisse imaginer le temps qu’il faudra pour arriver aux 17% annoncés de Français ayant souscrit à une plate-forme littéraire en ligne.

Retrouvez l’article complet ICI